2078 Octobre Andromède

Faisant suite aux rencontres de Point Central concernant Wasat, un accord de cessez-le-feu à été signé entre les différents belligérants. En voici le contenu exact :

1) Cessez-le-feu

Chaque parti en présence, à savoir :

– les Sédentaires
– l’Oeil Noir
– les Nomades
– le peuple Fourmi

s’engage dès à présent à respecter un cessez-le-feu total.

2) Territoires

Les Nomades et le peuple Fourmi reconnaissent la souveraineté des maires sur les cinq villes-oasis dont ils ont la responsabilité, en contrepartie les Sédentaires et l’Oeil Noir reconnaissent la souveraineté des Nomades et du peuple Fourmi sur les quatre autres villes-oasis.

3) Libre circulation des personnes

Les peuples de Wasat sont dès à présent autorisés à circuler librement à l’intérieur comme à l’extérieur des villes-oasis.

4) Plan d’aide aux villes-oasis

L’Arche et les partis s’engagent à participer à la reconstruction et au développement des villes-oasis insalubres ou détruites.

5) Ville-oasis expérimentale

L’Arche et les partis s’engagent à rechercher un site pouvant accueillir une nouvelle ville-oasis expérimentale, puis à participer à sa construction et à son développement. Elle sera ouverte à tous les peuples de Wasat et placée sous la tutelle de l’Arche.

Nexus, Responsable diplomatique de l’Arche

3 Novembre
Alors que la paix semblait s’être installée sur Wasat, une paix durable entre nomades et sédentaires, qui, je le rappelle à été instaurée par l’Arche, un évènement d’une grande violence qui a eu lieu dans la ville minière de Phalep. Un évènement qui a de grandes chances de raviver la haine dans les coeurs des différents partis.

D’après nos estimations, il devait être sept heures du matin, quand, sans signes précurseurs, plusieurs coups de feu ont été tirés en pleine rue. Il y aurait eu un mort et sept blessés.
Mais ce qui a le plus choqué la population, et le fait que parmi ces malencontreuses victimes, il n’y aurait ni sédentaires ni élites. Uniquement des ressortissants à la cité.
Bien que personne ne sache de quel camp venait l’attaque ni pour quelle raison elle a eu lieu, les Nomades semblent persuadés que l’attaque les visait.

C’était I Sha Dracgos, pour les informations de Wasat.

La paix sur Wasat ne se fera pas en un jour, tous les actueirs de ce grand chamboullement en sont bien conscients… l’accord pour reconstruire les cités-puits détruites et construire une nouvelle et 6ème cité-puit est le fruit de longues négociations et de la bonne volonté de peuples qui se battent entre eux depuis plusieurs siècles. Donnons une chance à la paix en lui donnant du temps… il y aura des ratés, des échaux fourrés et des gens assez imbus d’eux même pour tenter de précipiter encore une fois Wasat dans la guerre éternelle dont elle essaie de sortir.

j’espère simplement que notre aide, conjuguée avec celle de l’Oeil Noir et l’enthousiasme de la population, réussira à forcer les barrières de la fatalité de la violence, et que les Wasatiens retrouveront le sourire… et auront autre chose qu’un conflit à léguer à leurs enfants.

Lehla, Commandant de Point Central, Responsable Recherche et Humanitaire, Arche

9 Novembre
Depuis de nombreuses semaines déjà, les habitants de Wasat, d’absolument toutes les origines, s’activent à la reconstruction des ruines des anciennes villes oasis. Les travaux avancent bien de partout, même si une sorte de tension semble monter entre les protagonistes depuis le dernier évènement à Phalep.
Mais une ville semble délaissée par les reconstructeurs, celle qui, auparavant, portait le nom d’Ashtalnek. Les Wasatiens semblent mal à l’aise rien qu’à l’idée d’approcher ce lieu de trop près.

C’était I Sha Dracgos, pour vos informations de Wasat.
_________________

On vient de nous faire parvenir une information importante selon laquelle un déserteur a fui Iroen. S’étant enfui de l’armée sans permission, il est d’ore et déjà considéré comme un déserteur.
Mais ce fugitif ne serait pas n’importe qui. D’après le Maître d’Elite Soerel d’Iroen, il s’agirait d’un jeune homme, connu sous le nom de Rage Edge, qui ne sait rien de ses origines, mais qui disposerait de pouvoirs et de connaissances exceptionnelles au niveau magique. « Ce soldat » dit-il » a des tendances assez dérangeantes, il détestait les ghuls et ne supportait pas nos ordres… »
Donc, dangereux, ayant emporté avec lui de nombreuses armes et abattu de nombreux Troupiers dans sa fuite, une récompense est promise pour quiconque arriverait à le ramener à Iroen pour qu’il soit jugé par la cour martiale, pour cause homicide, menaces de mort et déli de fuite.

C’était I Sha Dracgos, pour les informations de Wasat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *