2085 – 2100 VI

21) Instabilité politique

Déstabilisé par le départ du leader charismatique qu’était Chat’sky, celui-ci laissant un grand vide derrière lui, le monde politique de la Fédération éprouve de grandes difficultés à se trouver de nouveaux repaires et un successeur à l’ancien chancelier. Les principaux partis, pour certains déchirés par des luttes de pouvoir et pour d’autres affaiblis par le soutien qu’ils avaient apporté aux instigateurs du coup d’Etat, se disloquent et se fragmentent en de nouveaux petits partis défendant chacun les intérêts de leur planète d’origine.

Une période d’instabilité politique s’ouvre et pas moins de sept gouvernements se succèdent en l’espace de dix ans, les majorités se faisant et se défaisant au gré des fragiles alliances entre groupes politiques. La Fédération doit en même temps faire face à de nombreux défis, en particulier l’accueil et l’insertion des immigrés mais doit aussi gérer les nouveaux besoins engendrés par une natalité en explosion depuis la fin de la guerre. Les vastes terres encore inhabitées de plusieurs planètes permettent heureusement d’accueillir toutes ces personnes et de subvenir à leurs besoins, mais des rivalités commencent à voir le jour avec les autochtones qui voient d’un mauvais œil ce flot incessant d’immigrés.

Les moyens financiers commencent par ailleurs à manquer et la dette héritée de la guerre pèse lourdement sur les finances de l’Etat. Le gouvernement a de plus en plus recours à l’aide de l’Eglise spirite qui, au travers de ses organisations et sociétés, tient à bout de bras l’économie et tend à se substituer à l’Etat dans un nombre croissant de services publiques qu’il n’a plus les moyens d’assurer.

L’influence du Spiritisme, déjà ancienne, s’étend à travers la galaxie parallèlement au nombre toujours grandissant de ses fidèles. Cette influence se ressentant jusqu’au sein du Congrès où de plus en plus de parlementaires de tous bords se rassemblent sous la bannière spirite, retrouvant grâce à elle une certaine unité et allant jusqu’à réclamer une modification de la Constitution visant à abolir la séparation entre l’Eglise et l’Etat.

22) Le crépuscule des dieux

Alors que ce siècle ayant été le théâtre de guerres incessantes et de luttes de pouvoir entre divinités touchait à sa fin, un rituel longuement préparé eut lieu en secret dans l’enceinte du Sanctuaire au cœur de la cité du Panthéon. Au cours de la nuit où se déroula cette cérémonie, certains témoins affirmèrent avoir aperçu d’étranges lueurs provenir du Sanctuaire. Partout à travers les planètes de Métallah et des autres galaxies l’on pu entendre le ciel gronder sans pour autant qu’il y ait d’orage à l’horizon, des voix ou plutôt de lointains chuchotements, comme portés par le vent, suivirent ce grondement avant de se dissiper tel un rêve.

Ce fut peu de temps après cet événement que l’on constata que le flux magique dans lequel avaient si longtemps puisé les mages de l’univers commençait à se tarir, tant et si bien que bientôt toute forme de magie fut reléguée au rang de vestige du passé. Les anciens ordres se disloquèrent et le savoir qui fut leur disparût. Les dieux eux-mêmes demeuraient sourds aux requêtes qui leur étaient adressées et semblaient avoir détourné leur regard de ce monde. L’Equilibre auquel aspiraient tant les Esprits était devenu réalité et une nouvelle ère venait de s’ouvrir pour les races mortelles qui, désormais, étaient seules dépositaires de leur destin.

23) Un nouveau Guide spirituel

L’annonce du décès du Guide spirituel Hamadeus suscite une grande émotion à travers la galaxie de Métallah et même au-delà. Cet homme d’église qui fut pendant longtemps le Maître de la Secte de Hamal avait été choisi pour succéder à Nexus dont il avait été le mentor. Ardent défenseur de l’Eglise spirite, il était souvent considéré comme un conservateur et gardien du dogme, toutefois son règne avait vu l’influence du spiritisme s’étendre considérablement sur la galaxie de Métallah, en particulier grâce à son action durant la guerre et au soutien apporté à la population au cours de la dernière décennie.

On doit également au père Hamadeus l’achèvement du Livre des Esprits dont l’écriture avait été initiée en son temps par Nexus. Le livre sacré, aussi connu sous le nom de Codex spirite, contient toute la philosophie et la liturgie du culte spirite basées sur la retranscription des anciens textes religieux. La tradition rapporte que l’exemplaire conservé précieusement dans la bibliothèque d’Og’Qyp serait écrit en une langue compréhensible de tous et contiendrait des révélations des Esprits sur la création de l’Univers et l’origine de toute vie.

Au terme d’un long concile, c’est finalement le plus proche conseiller du père Hamadeus qui est choisi par les prélats pour lui succéder. Le père Savonarole devient ainsi le troisième Guide spirituel, le nouveau chef religieux de l’Eglise spirite. Chef de file des conservateurs, Savonarole était un grand orateur mais était surtout connu pour son action lors des affrontements avec les pro-arcanistes. A mesure que la santé du père Hamadeus déclinait, l’influence de Savonarole grandissait au sein du clergé. Administrateur des organisations et sociétés spirites, il avait tissé au fil des années d’étroites relations avec de nombreux politiciens et personnalités influentes de la galaxie.

24) L’avènement de la Théocratie

En l’an 2100, la situation économique s’améliore, cependant de profondes divergences entre plusieurs membres du gouvernement de coalition quant à la politique à suivre conduisent à son éclatement. Des élections anticipées sont organisées, mais l’éparpillement des voix entre petits partis ne permet pas de dégager une majorité claire. Les rivalités et ambitions personnelles éclatent au grand jour, certains parlementaires sont favorables à une dissolution du Congrès tandis que d’autres y sont férocement opposés.

Alors que les semaines passent sans qu’aucune solution ne soit trouvée, les tensions entre les partis nationalistes des différentes planètes s’aggravent, chacun se renvoyant la responsabilité de l’impasse dans laquelle se trouve la Fédération. L’on en vient même à évoquer son éclatement prochain. Craignant de possibles affrontements, l’armée se mobilise et plusieurs généraux envisageant sérieusement un coup d’Etat destiné à préserver l’unité de la Nation. Dans ce contexte plein d’incertitudes, la population cherche quelqu’un à qui se raccrocher, aussi de plus en plus de voix en appellent à une intervention de Savonarole, seule personnalité capable aux yeux de la population de ramener le calme et la stabilité.

Face au vide politique et sentant que la galaxie de Métallah menace de se disloquer, le Guide spirituel décide de sortir de la réserve à laquelle le tient sa fonction et de se mettre au devant de la scène politique. Pouvant compter sur les voix d’une majorité de parlementaires spirites, il fait voter une loi revenant sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat et accordant au Guide spirituel les fonctions de chef de l’Etat en cas de vacance du pouvoir. Disposant du soutien inconditionnel de la population, de l’armée, des milieux d’affaires et de politiciens influents, Savonarole, qui détient désormais les pleins pouvoirs, dissout le Congrès et fait élire une Assemblée constituante à qui il confie la rédaction de la Constitution de la future Théocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.