Calvin Feller

Calvin Feller est né en 2035, dans une riche banlieue de Washington.

Surdoué, il rentre dans une école d’officier réputée, et démontre tôt des capacités de commandement et de stratégie militaire exceptionnelles, tout en étant un excellent homme de terrain. Il devient major de sa promotion. En 2055, dès qu’il en a l’âge, il rejoint les forces armées de la CTUSS, et soutient le régime à 100%. Il devient commandant en 2058.

En 2060, lors des révoltes martiennes, il participe à la victoire en noyant une partie des rebelles dans une grande mine. Sa détermination (pour certains), sa cruauté (pour d’autres) lui valent une médaille, et un poste de lieutenant-colonel en 2061.

Entre 2061 et 2065, le lieutenant-colonel prend part à de nombreuses opérations coup de poing contre les opposants du régime (sur Terre et sur Ceres, surtout). Au début de l’année 2065, il devient colonel dans l’armée de la CTUSS.

En 2068, le colonel reçoit une nouvelle médaille de la part de la CTUSS. Il propose au gouvernement de fonder un pénitencier immense sur Ceres, pour parquer les indésirables et vider un peu la Terre. Le projet est accepté, et le colonel Feller devient le chef de la sécurité de la prison, cruel, violent et redouté. Mais un jour sombre de 2070, une mutinerie éclate. Le colonel tente de la calmer mais est blessé au crâne. Quand il se réveille, il prend conscience de toute la corruption et la violence de la CTUSS et donne sa démission. Pris d’une crise mystique, il se retire au bas de l’Himalaya, dans le Népal, dans une ferme, en totale autarcie.

Puis, au bout de 10 ans d’exil, il décide de regagner le monde des hommes. Là, il appred que la SSU a remplacé la CTUSS et que la Voie LActée est administré par les Zoliens. Choqué par les meurtriers attentats anti-zoliens, il décide de prendre le pouvoir, soutenu par Léon Yaghar et par les administrateurs ghuls. Il prend le contrôle du gouvernement provisoire et est élu Président Galactique. Calvin contrôle alors d’une poigne de fer la galaxie, remettant de l’ordre et rétablissant la paix, se construisant au passage une réputation de dictateur totalitaire et dément.

Il est également nommé NéoCardinal dans l’Helioisme, où il prend en charge les nouvelles écoles missionnaires.

Calvin Feller est mort dans la base de l’Helioisme sur Mars, victime d’un attentat ayant coûté un bras à l’Heliopère Khjard Mystisa. Après sa mort, des révélations compromettantes sur sa manière de gouverner cynique et violente et sur des pratique magiques maléfiques ont entaché sa réputation, mais on dit que son esprit exerce toujours son influence malveillante.

Parallèlement aux ultrapôles surpeuplée et polluée, le Plan d’Industrialisation Ecologique tente de préserver la nature et les équilibres planétaires tout en lançant de grands projets d’industrialisation en collaboration avec des usines privées. Ce projet est très populaire parmi les peuples républicains et trouve un grand succès. Plates-formes purificatrices Les plates-formes purificatrices flottent un peu partout dans le ciel des planètes de la République. Elles permettent de purifier l’air et de préserver le fragile équilibre écologique. Elles ont de plus une autre utilité, puisqu’elles servent aussi de stations défensives et de surveillance. Cité itinérante Au départ, on désirait empêcher les gazs polluants de stagner au même endroit. On a donc inventé les usines mobiles, qui voyageaient sur tout le planète tout en produisant. Toutefois, les usines rencontraient un grand problème pour leur main d’oeuvre. On a donc décidé de loger la main d’oeuvre dans l’usine, avec toute la direction et le système de sécurité. C’est ainsi que sont nées les cités itinérantes.

Le Programme de Sécurisation Républicain, ou PSR, est l’un des piliers de la politique de Calvin Feller. Elle a pour objectif de stabiliser la République et de faire en sorte que les citoyens puissent vivre en paix. D’aucuns disent qu’elle sert au Président à garder le contrôle sur la République. Voire plus : la République serait au final un régime non plus dictatorial, mais même totalitaire. Ce que réfute le Président, bien entendu. Le PSR s’appuie sur plusieurs éléments : la surveillance constante des individus vivant ou passant dans la Voie Lactée, la délation, la loi martiale, le pouvoir accru de la police, de l’armée et du Président. Pour cela, elle peut compter sur la PE (Police d’Etat) et les Escadrons Omega, les terrifiants escadrons de la mort. Le Président a également décidé la création des Centre de Réinsertion Sociale Républicains (CRSR). Ces immenses centres, appelés communément « Cités Prisons », sont un lieu d’apprentissage, d’éducation et de travail pour les détenus afin de permettre leur réintégration. C’est du moins le discours officiel, mais la rumeur court selon laquelle certains prisonniers n’en ressortiraient jamais… Escadron de la mort Les membres des escadrons de la mort sont sans doute les hommes les plus craints de toute la galaxie. En effet, en voir un signifie la plupart du temps la mort. La structure des escadrons est profondément opaque, et d’aucuns disent qu’ils seraient mis chemin entre l’organisme d’Etat et la société secrète et mystique… La traque Après la catastrophe des Buildings de l’Apocalypse, comme les citoyens la nomment souvent, les terroristes sont traqués et éliminés. Ce traitement s’est étendu à tous les ennemis de la République, aux semeurs de troubles et anarchistes de tout crin ou tout simplement aux individus rompant la loi martiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *