Archives pour la catégorie Sciences

Corbeaux de Wasat

Les corbeaux sont très fréquents sur Terre mais aucun ne peut rivaliser avec cet animal exceptionnel.

En effet, le Corbeau géant de Wasat peut facilement atteindre les deux mètres dix d’envergure. Volant en essaim de plusieurs dizaines de congénaires, il est essentiellement charognard. A l’inverse du Kooka, c’est le jour qu’il chasse profitant des courants ascendants dus aux fortes chaleurs pour voler à très haute altitude et repérer ses proies grâce à sa très bonne vue diurne. Si la charogne vient à manquer, il n’hésitera pas

Tyranoc

L’otarie des roches ressemble assez aux otaries terriennes mais sont largement plus grande, dépassant souvent les 4m. Leur fourrure huilée leur donne un aquadynamisme étonnant, des pointes de vitesses à 75km/h ! Leur chair est assez appréciée, surtout que cet animal est pacifique et pas craintif, donc assez facile à chasser. Cependant si il vous arrive de vous retrouver face à un male lors de la saison des amours, mieux vaut partir très vite, sa machoire assez puissante peut vous broyer la jambe…

Tyfo

Tortue Magna

C’est une grande tortue, sauf qu’elle possède deux cornes et une queue assez longue. Certains disent qu’elle peut être un excellent moyen de locomotion mais cela reste à voir, si vous pouvez supporté les grandes pressions. Sa carapace est elle assez demandée, et ses cornes aussi. Sa viande a un assez mauvais goût, sûrement du au fait qu’elle se nourrit de Wampo

Tywamp

Ce sont de petits animaux, mesurant entre cinq et trente centimètres, qu’on peut assimiler a tort à des grenouilles. Les Wampos ne sont pas amphibie, mais entierement aquatique. Puis se déplace souvent en banc de plusieurs milliers. Les pecheurs ont horreur des Wampos parcequ’ils possèdent un suc gastrique spéciale pour digérer certains coquillage, et que ce suc empeste et les Wampos en relache automatiquement lors de la présence d’un prédateur… Leur chair est tout bonnement inmangeable. Ce sont donc des plaies !

On dit souvent sur Nodes : Botop tywanp ! Ce qui veut dire « Fils de Wampo »…

Tysar

Les Sarton sont de très gros poissons (entre 2m et 6m) assez courant. Possédant beaucoup de chair, ce sont les cibles des pecheurs. Pas dangereux du tout, ce sont aussi les poissons les plus betes et plus facile à attraper, pas besoin d’appat pour qu’il morde à un hamecon, voir meme d’hamecon…

Charmière

Nom scientifique : Fradelia simplis officinalis Noms locaux : Racine du paradis, armisette, tubercule des princes Climat préféré : Froid et sec (aime les forêts clairsemées) Taille de la tige : 12 cm Diamètre de la fleur : 2 cm Couleur de la fleur : Jaunâtre Mois de floraison : Février Durée de floraison : Huit mois ! Système de nutrition : Tubercule Cycle de vie : Annuel Rareté : Commune Toxicité : Haute à forte dose, nulle à petite dose Particularités : A une tige segmentée (comme les bambous), qui part de 5 cm sous la terre, ce qui la rend très peu repérable. Utilisations : Herbe médicinale très connue – Propriétés cicatrisantes, anti-pyrétiques, désinfectantes, bactéricides et anti-migraineuses.

Haliéride des bosquets

Nom scientifique : Galinneras herbatus Noms locaux : Haute-herbe, herbe-aux-lézards Climat préféré : Tempéré Taille de la tige : 15 cm Diamètre de la fleur : Pas de fleur Système de nutrition : Racines Cycle de vie : Vivace Rareté : Très commune Toxicité : moyenne Particularités : Aime pousser sous les bosquets épais. Dégage une odeur particulière, très acide. Utilisations : Une fois pressée, donne une huile corrosive, utilisée en médecine comme la chélidoine, c’est à dire contre les verrues

Palhorte

Nom scientifique : Palhortas rindamias Noms locaux : Palhorte tassée, quartier-lune Climat préféré : Froid et humide (pousse sur les landes) Taille de la tige : 3 cm (plante à ras du sol) Diamètre de la fleur : 21 cm précisément (invariable) Couleur de la fleur : Argentée, piquée d’or Mois de floraison : Avril Durée de floraison : 1 an ! Système de nutrition : Racines Cycle de vie : Tétrannuel Rareté : Très rare Toxicité : Nulle Particularités : Cycle de vie spécial de quatre ans : germination la première année, croissance la deuxième, floraison la troisième et mort la quatrième. Atteint un prix très elevé sur les marchés du fait de son utilisation : le prix de quatre boeufs ! Utilisations : Forte valeur magique chez tous les peuples marins : utilisée pour certains rituels d’invocation et pour beaucoup d’autre choses : la plante est dédiée à la Lune

Ryarata

Nom scientifique : Ryarata Linneis Gulimis Noms locaux : Plante à lait d’or, Donne-richesse Climat préféré : Tempéré (pousse dans les champs cultivés) Taille de la tige : 10 cm environ Diamètre de la fleur : 4 cm environ Couleur de la fleur : Rouge vif Mois de floraison : Janvier Durée de floraison : Un mois Système de nutrition : Bulbe (comestible et très cher) Cycle de vie : Spécial Rareté : Assez rare Toxicité : Nulle Particularités : Lorsqu’on touche l’unique fleur (très petite), la plante se met à sécréter une incroyable quantité (environ 1 L par heure pendant deux jours) un liquide doré, fortement alcoolisé, très agréable au goût, appelé bière des rois d’antan, ou bien encore goutte de l’enfer doré. Après cette « saignée », la plante se recroqueville dans le sol, et hiberne un an. L’année d’après, on peut recommencer ce mécanisme. Utilisations : Hormis le liquide sécrété, le bulbe est un mets de choix, qui est vendu très cher.