Archives pour la catégorie Voie Lactée

Izar

  • Noms : Izar * Etoile : Tyl
  • Période : 315 jours *Durée d’une journée : 22 h terrestre
  • Diamètre : 18042 km
  • Températures : (moy : 26°C)
  • Proportion continent/océan : 1/2 océan
  • Satellites : Aucun

En comparaison à Tyl, Izar est plus grosse mais surtout plus chaude et plus humide. Presque toute sa surface est sous un climat comparable à équatoriale sur Terre. 3 observatoires ont été données aux ghuls

L’ultrapôle Teopolis est un pilier planté au milieu de la jungle, qui s’élève vers les cieux. Certains habitants l’appellent avec ironie la Tour de Babel, en référence à un épisode biblique terrien. Teopolis est surtout une ville touristique et scientifique, qui sert d’observatoire pour les astronomes. Elle est aussi un lieu de rencontre pour les illuminés de tout poil, pseudo-scientifiques ou gourous de sectes apocalyptiques. L’Helioisme y tient une grande place, sous l’impulsion du Président.

Histoire et contexte

Les choses se passèrent moins bien sur Izar. Auparavant placés sous la tutelle de Tyl, les Izariens durent se débrouiller tout seuls pour reconstruire leur monde, les tyliens ayant déjà beaucoup trop à faire sur leur propre planète. Mais les anciennes tribus de galapags étaient toujours rongées par des querelles intestines, et l’aspect belliqueux de leur culture fut renforcé par le manque de ressources et le chaos général entre les différentes communautés. Seuls les galhumains, espèce artificielle issue d’un croisement entre humains et galapags, dans le but de créer une armée d’esclaves soldats durant la Déferlante de Métal, purent s’organiser et se soulever contre leurs oppresseurs trop occupés à se quereller entre tribus pour pouvoir les empêcher de se tailler un territoire important sur la planète. Les Galhumains ont donc fondé un pays qui s’étend sur près de la moitié de la surface d’Izar et qu’ils ont appelé la Sydharie, en hommage à Sydhare, une figure emblêmatique des galhumains dans leur combat pour l’égalité et l’indépendance, non reconnue par Tyl. Ils refusent d’ailleurs l’appellation de galhumain puisqu’ils ne s’estiment ni galapags ni humains étant donné que les galapags ni les humains ne les considèrent comme leurs égaux, et préfèrent l’appellation de Sydharien. Les autres galapags de la planète ont finalement réussi à s’entendre pour endiguer la progression des Sydhariens. Mais ils n’ont pas pu les repousser. Et en réalité les Sydhariens ne désiraient pas la suprématie de la planète ou le massacre des humains et des galapags mais seulement un pays à eux pour vivre en liberté. Ils ont proposé un accord de paix aux différentes tribus galapags d’Izar, espérant imposer leur différence et faire accepter leur peuple comme une espèce à part entière.

Géographie et climat

Géographie

Izar est parcouru de 4 continents tous recouverts d’une jungle épaisse sur leur grande majorité : l’Emélya, le Rudysia, l’Olyana et Uzrénya. 2 océans appelés Raznor et Dérénor au pôle nord et au pôle sud de la planète et 5 mers séparant les différents continents : la mer d’Aragie située entre l’Emélya et le Rudysia, la mer des 12 Mains de la Mort (mer tumultueuse parcourue par de puissants courants et dont le nom désigne 12 sortes de vagues mortelles observées par les pêcheurs locaux) qui sépare le Rudysia de l’Olyana, la mer de la Sérénité entre Olyana et Uzrénya, et enfin la mer de Trazanor entre l’Uzrénya et l’Emélya.

Ces continents à peu près égaux en surface sont parcourus de vastes fleuves, de mangroves et de jungles extrêmement denses, d’où émergent ça et là d’antiques observatoires astronomiques d’origine galapag et ghule, voire humaine. Ces observatoires sont généralement habités par les différentes tribus humaines ou galapags. Les Sydhariens, eux dominent un territoire situé sur le Rudysia qu’ils contrôlent en entier et sur la moitié de l’Olyana et de l’Uzrénya. Leur capitale est bâtie sur les ruines de Teopolis, ville hélioïte qui fut prise en première par les galhumains révoltés, et dont les matériaux servirent en grande partie à reconstruire une ville nouvelle : Sydharia. Les Sydhariens ont pratiqué la déforestation sur une partie du Rudysia et développèrent aussi la culture arboricole, élevant des espèces fruitières propres à leur planète, tel que le Magah, fruit juteux et riche en protéïnes végétales et en vitamines dont la chair est particulièrement appréciée. Mais aussi des cultures de plantes médicinales servant de matière première à leur industrie pharmaceutique. Il est à noter que seuls les Sydhariens possèdent une culture citadine et que Sydharia est la plus grande ville de la planète mais pas la seule, puisuque pour péréniser leur présence sur les autres continents, les Sydhariens ont construit deux autres grandes villes sur les deux autres continents sur lesquels s’étend leur territoire : Caltarosa, la ville rose, surnommée ainsi à cause de ses hautes tours de verre et d’acier qui prennent une teinte rose au couchant et au levant, située sur l’Olyana méridional, et Caltanebra, la Perle Noire, appelée ainsi par l’obscurité constante qui règne sur cette cité-puits inspirée par les villes wadatiennes dont des expéditions galhumaines ont ramener l’idée, mise en pratique par la nécessité d’enfouir les industries à l’abri des attaques ennemies, mais aussi de rapprocher les ouvriers et les mineurs auprès de leur lieu de travail. Cette région est en effet riche en minerais et les exploitations minières sont nombreuses, desservies par un réseau de tunnels.

Climat

Il règne sur la planète un climat tropical du à une atmosphère chargée en gazs à effet de serre. La raison d’une telle concentration de ces gazs est un mystère dont la clé repose sans doute dans l’histoire oubliée et extrêmement ancienne de cette planète.

Peuples et gouvernements

Gouvernements

  • Les Sydhariens se sont inspiré des modèles de républiques de l’Univers qu’ils ont eu l’occasion de parcourir alors qu’ils étaient de la chair à canon peu onéreuse dans le cadre des guerres du chaos et du combat contre la Déferlante Metallique ; un modèle républicain muni d’un pouvoir exécutif fort pour parer à la possibilité omniprésente d’un conflit ouvert avec les galapags d’Izar ou de Tyl, malgré les accords de paix.

Le gouvernement se compose d’un Imperator élu par le conseil de la Plebeïa et le Haut Conseil. La Plébeïa se compose de 200 Représentants de la Plébeïa élus parmi les 200 districts de Sydharie pour 5 ans. Ces Représentants élisent les Sénateurs parmi les militaires ayant accomplis les épreuves de la Squyarta, sorte de rite de passage aux épreuves physiques et intellectuelles souvent mortelles, destinées à sélectionner les Chevaliers, hauts gradés toujours au nombre de 400 (deux attribués à chaque district pour diriger les armées en place). Seuls 50 Chevaliers peuvent devenir Sénateurs, élus pour 2 ans, d’après leurs résultats à la Squyarta mais aussi d’après leurs penchants politiques qu’ils exposent lors de discutatios, joutes politiques en formes de débats aux règles précises. L’Imperator est ensuite élu parmi les Sénateurs au terme d’une nomination de 5 d’entre eux par le peuple, par le Sénat et la Plébéïa.

  • Les tribus galapags et humaines restent primitives, gouvernées soit par un chef aux droits héréditaires soit par un chef ayant acquis sa place au cours d’une joute physique dont les règles diffèrent suivant la tribu,… lorsqu’il y a des règles.

Peuples

¤¤Les Sydhariens

Ce peuple a rapidement développer un orgueil farouche et une volonté de ne plus se laisser asservir par les Galapags ou les humains. Ils attachent un grand prix à leur indépendance mais aussi à la reconnaissance par les autres espèces intelligentes de la galaxie et cherchent donc à se faire considérés comme leurs égaux. Pour ce faire ils se sont dotés d’un système politique complexe et qui a fait ses preuves durant les premiers siècles qui ont suivi les guerres du Chaos et se sont taillés la part du lion sur Izar. Grâce à leur nombre mais aussi aux armes et aux fabriques d’armement galapags dont ils se sont rendus maîtres au lendemain de la fin de la Déferlante de Métal. Leur esprit d’indépendance vis-à-vis des grandes nations de l’Univers et leur manque de main-d’œuvre qualifiée pour maintenir en état les usines les a poussé à entretenir des liens avec des organisations de contre-bande et de mercenaires.

¤¤Les Galapags

Les galapags d’Izar ne sont pas si policés que leurs cousins de Tyl. Ils sont restés à l’état de tribus belliqueuses que les rigueurs de la guerre ont enfoncé un peu plus dans la misère et la méfiance de leur prochain, l’envie. Ils jalousent les Sydhariens qu’ils estiment comme leurs inférieurs alors que ces derniers se sont appropriés la moitié de la planète. Paradoxalement pourtant, les galapags d’Izar sont mieux équipés d’un point de vue technologique que les Sydhariens, soutenus qu’ils sont par Tyl qui voit d’un mauvais œil l’établissement d’un état composé de galhumains à proximité de leur propre monde dont la société repose en partie sur l’esclavage de ces galhumains.

¤¤Les Humains

Les humains d’Izar sont très minoritaires. Comme les Galapags ils sont restés à l’état de tribus primitives, et comme les galapags ils sont jaloux des galhumains. Mais eux, ne peuvent faire grand chose contre eux car ils ne bénéficient pas des mêmes appuis que les galapags izariens avec qui ils entretiennent pourtant souvent des relations plus cordiales qu’avant les Grandes Guerres. Toutefois ils souffrent souvent de malnutrition et il n’est pas rare de voir des femmes, souvent violentées dans ces tribus, s’enfuir vers le territoire sydharien dans l’espoir de trouver un avenir meilleur.

Economie

Les Sydhariens n’ont aucun échange économique vers Tyl ou le reste d’Izar. En revanche ils ont su développer une industrie de l’armement performante avec l’aide d’organisations de mercenaires qui touchent un petit pourcentage de la production d’armes en échange de leur savoir-faire qu’ils doivent transmettre aux Sydhariens. Ils ont également développé l’élevage et l’agriculture et achètent du matériel agricole performant à d’autres mondes grâce à l’argent rapporté par la conception d’armes conventionnelles. La création d’un système scolaire en partenariat avec les mercenaires qui fournissaient les premiers enseignants a pourvu la nation d’une main-d’œuvre qualifiée dont une partie remplace peu à peu les mercenaires dans les usines, mais qui créent aussi de nouvelles industries comme une industrie pharmaceutique et une industrie agroalimentaire ou encore aérospatiale qui sont encore à leur balbutiement mais dont la nécessité pousse le gouvernement à favoriser la création d’entreprise par des taux d’impositions préférentiels et des aides financières et matérielles.

Les autres peuples n’ont pas d’économie à proprement parler en dehors du troc…

Technologie

La technologie est à son plus bas niveau chez les humains. Les galapags, eux bénéficient d’armes conventionnelles efficaces fournies par Tyl, tandis que les Sydhariens, s’ils ne brillent pas par leurs performances technologiques n’en possèdent pas moins un grand nombre d’armes sans doute moins sophistiquées que celles fournies par Tyl aux galapags mais tout aussi meurtrières et produites en grand nombre à peu de frais. Le reste est encore à ses débuts. Tout reste à contruire. Les premiers centres de recherche et usines pharmaceutiques ou agroalimentaires viennent à peine d’être mis en place tandis que l’aérospatiale n’est qu’à ses débuts avec un projet de vaisseau 100% sydharien en cours de finalisation dont les débouchées commerciales et militaires suscitent l’intérêt de leur gouvernement mais aussi de ses ennemis…

Optique: Les Sydhariens ont considerés les nombreux observatoirs d’Izar comme un héritage. Ils ont cherché à pousser l’optique à son maximum, proposant des appareils de très haute technologie dans ce domaine ci. Nous pouvons citer par exemple le Laser Vitrovitré qui permet d’observer dans un écran, ce qui va se passer dans les 2 secondes (puissance) au maximum avant que cela se passe. Le secret de ce laser est bien gardé. L’observatoire des Hautes Lunes est le plus puissant de tout l’Univers Connu, permettant de voir depuis Izar et un systeme de miroirs disposés dans l’Espace, tout l’Univers avec une résolution incroyable. A l’ère de l’electronique, ces dispositifs d’optique restent cependant bien archaique, n’utilisant que très peu les avancées dans les autres domaines technologiques. Petit clin d’oeil a l’invention de Gris Vent, Lampe Convergente a Selection Rapide, qui permet d’éclairer un spot de 5 mètre carré à plus de 500kms de distance, arme qui peut etre modifiée en canon aveuglant à courte distance (-100m), plus qu’aveuglant car il peut causer une hémoragie interne dans le cerveau… Mais il fait plusieurs centaines de kilos! On raconte qu’un savant Sydharien serait sur le point de créer un systeme de propulsion optique révolutionnaire car totalement économe. Mais bon, on attends toujours!

Militaire

Les Sydhariens ont été dès le début créés pour être des militaires hors pair, entraînés pour tuer et aguerris aux tactiques militaires élaborées qui avaient cours avant la chute des civilisations. Une chair à canon abondante, produite en grand nombre pour être envoyer sur tous les fronts de la galaxie et de l’Univers connu. De cette première vocation ils ont su conserver le savoir-faire militaire et jouent toujours sur le nombre pour dépasser leurs ennemis dans un conflit. Armés d’armes conventionnelles, ils sont de redoutables guerriers. Intelligents, ils sont habiles comme des humains dans le maniement des armes de toutes sortes, et rapides et agiles comme des galapags, possédant leur endurance et leur côté impitoyable sur un champ de bataille. Ils possèdent peu de véhicules, à part quelques hélicoptères rudimentaires et des chenillards de ravitaillement.

Gaya

La première fois que les terriens sont arrivés sur cette planète ils l’ont qualifié de paradis… Voici quelques caractéristiques de Gaya

  • Noms : Gaya * Etoile : Gaya
  • Période : 360 jours *Durée d’une journée : 28 h terrestre
  • Diamètre : 15000 km
  • Températures : (moy : 25°C) de – 10°C à 50 °C suivant les latitudes
  • Proportion continent/océan : 86 % de la surface recouvert par les océans
  • Satellites : aucun

Cette planète porte (comme beaucoup de planètes de l’univers) le même nom que l’étoile autour de laquelle elle gravite. L’étoile Gaya est assez similaire au Soleil. Le système de Gaya n’est composé que d’une seule planète.

Pour voir un plan de Gaya : Plan 1

Le peuple de Gaya est essentiellement composé d’humains. C’est un peu pacifique et tourné vers la nature, magnifique sur cette planète. Mais depuis la chute de l’Empire de Métallah le chaos tourmente cette planète et son peuple… Ce ne fut que récemment, à la suite de batailles mutliples entre l’Oeil Noir et l’AU, que la paix put revenir sur cette planète grace au travail de Lehla diplomate alors au sein de l’AU, de Akpuch empereur des ghuls et surtout du moine Opozum qui a su comprendre son peuple… Depuis le peuple de Gaya vit sous l’autorité d’une théocratie démocratique, respectueuse de la nature et tourné vers l’ancienne religion dédiée à la déesse Gaya…

Bihrq est la capitale planétaire de Gaïa. Elle n’est toutefois pas une ultrapôle. En effet, les Gayiens ont cherché a préserver l’équilibre naturel et la République fédérale n’a pas chercher à troubler cet ordre des choses. Bihrq est une ville au charme indéfinissable, entre passé et modernité. Beaucoup disent qu’il y fait bon vivre. Palais du gouverneur Le palais du gouverneur de Bihrq sert égalemnt de temple pour la religion de Gaïa et pour l’Helioisme. Il est placé au centre exact de la ville. Tout un symbole.

Introduction

Un vieil homme s’approche d’une petite assemblée. Des enfants, de 8 à 14 ans, assis sur des pierres, dans une petite clairiere. Il s’éclaircit la gorge, boit un peu d’un liquide fermenté inconnu, et d’une voix chevrotante commence : « Gaya… Vous etes nés sur cette planète, mais il n’y a pas que vous ! Tous les humains de l’Univers sont nés sur Gaya ! Mais pas tous y mourront. Alors que vous, si. Le Berceau de la Vie. Comment est né le premier homme ? Neuf mois auparavant, deux personnes … Non, voici la légende, du début de la vie ! Une légende qui se transmet de génération en génération depuis mon père ! Gaya était un dieu, enfin une déesse. Y’avait son mari, le Fondateur. Les parents des Dieux en fait. Puis histoires de couples, les deux parents se sont séparés. On raconte que Gaya est devenu planète, pour survivre. Son esprit réside dans le sol de la planète. Les premiers humains sont nés de l’amour de Gaya, mais ils n’étaient pas comme on les imagine, ils étaient beaucoup plus purs, ils couraient nus dans les champs et tout le bazar. Le Fondateur a mis son grain de sel, et il a mis un peu de vice dans tout ca. Les humains étaient corrompus, et ils ont mis des vetements. Les humains tels que nous les connaissons, sont les descendants de ces humains corrompus. Mais bien sur, sur Gaya, ils sont moins corrompus… Comment la vie s’est transmise de planete en planete ? Ca, personne ne le sait ! Enfin, j’ai ma petite idée la dessus. Le Fondateur a voulu la garde, et il a décidé de disperser les enfants de son ex-femme, dans tout l’Univers. Les bonnes femmes… Mais bon, apres ca, Gaya est resté en paix pendant plusieurs siècles, je m’en rappelle, c’était le bon temps ! Mais ca a pas duré bien longtemps. Les Metallhiens ont chutés, le Chaos est revenu. On raconte que le Fondateur était lui-meme à l’origine du Chaos sur Gaya, mais on raconte aussi que je suis fou, faut pas croire les rumeurs ! Puis apres ca, une sorte de paix. Puis encore la guerre, la Déférlante Métallique, mais les robots n’avaient pas leur place sur Gaya. On a été très peu touché, mais c’est pas pour autant qu’on est devenu important ! On a subi des grandes pertes, comme le moine Opozum, ou le grand pretre Babuin. Ils sont morts pour sauver la paix de Gaya, pour l’empecher d’etre souillée par l’huile des robots. Puis un gars, dans une ville a dit que c’était pas la faute des robots, mais de la nature. Bien que je n’ai jamais vu d’arbre tuer des femmes… Ils lanca la révolte contre Gaya, contre les naturels. Les Reformateurs ! Les personnes restant fidèles a la terre furent envoyés dans deux continents sauvages. La guerre continua, jusqu’au schisme des Gayens. Ils voulaient la paix, mais pas pareil ! Les Druides voulaient le retour à la Nature total, des tarés ! Les autres ont discutés avec les Tarés de Pollueurs, pour trouver un juste milieu ! Et voila ! La Guerre dure toujours, enfin moi je dis, c’est pas clair tout ca…» Deux hommes en uniforme viennent prendre le vieil homme, et l’emmènent vers un petit vaisseau vert sous les regards étonnés des enfants.

Les Trois Approches de Gaya

Nous avons vu que Gaya peut etre vue comme un paradis, une planète naturelle et magique. Les choses ont changés. La perte des religions a plongé Gaya dans une descente infernale. Le Chaos a souillé ses terres… Certains ont préféré rester fidèle au culte ancien de Gaya. On les apelle les Druides, en rapport avec le nom des anciens mages fidèle a Gaya. D’autres ont choisis d’évoluer vers une société plus moderne mais en harmonie toujours avec la nature, ce sont les Ecolonomiste. (Mélange Ecolo et Economie lol) Les derniers sont tout à fait en opposition avec les anciens habitants de Gaya, ils ne respectent pas la nature qui selon eux, a détruit Gaya. Ce sont les Américains, nan, ce sont les Réformateurs. Pourquoi faut-il comprendre ces trois aspects avant de pouvoir décrire la géographie de Gaya ? Chaque peuple a modifié l’environnement à sa manière… Les terres des Réformateurs sont dénaturées au possible, les Ecolonomistes mélangent urbanisme et nature, alors que les Druides sont totalement dans la nature…

Géographie

Gaya est découpée en 4 continents, et une multitude de petites îles. Il serait caricatural de dire, un continent par peuple, et un continent oublié. Mais c’est à peu près le cas… Enfin à peu près… Terres Oubliées : la terre des Druides, le plus gros continent. Enfin, à l’origine non pas vraiment, mais c’est une terre encore très vierge, parfaite pour se receuillir. La capitale des Terres Oubliées est le Bosquet. La particularité des Terres Oubliées est la Foret Sacrée des Libellules, forêt au nord des Terres Oubliées, pas très grande, mais protégés par des centaines de guerriers druides. La nuit, des milliers de libellules fluorescentes bleues s’élèvent dans le ciel, volent très haut, et meurent, retombant prenant alors une couleur blanche. Ces libellules ont une durée de vie de deux jours. La Mangrove des Pierres est une mangrove, dans d’anciennes ruines, dur d’y accéder, mais un régal pour les chasseurs de cailloux. La ville Bosquet est aussi une particularité, une ville arboricole, dont nous parlerons plus tard. Une particularité des Terres Oubliées est la très grande fertilité des terres, dans certaines parties, cela prend presque un aspect irréel. La partie Est des Terres Oubliées est en proie à un déboisement par les Réformateurs, et une certaine partie des Ecolonomistes, ayant mis un comptoir d’échange : Gireom. Terres de Cendre : la terre des Réformateurs, qui est en fait deux petits continents, reliés entre eux, par une série de ponts. Il y a une centaine d’années, ces Terres étaient les terres les plus sacrées de Gaya, abritant la capitale Bihrq. Cependant, c’est ici que la révolte des Réformateurs eut lieu, ils détruisirent tout ce qui était naturel… Maintenant, il y’a seulement de la terre et des arbustes sur la plupart de ces terres. Depuis l’espace, les Terres de Cendres sont noires, d’où le nom ! Il y’a une partie qui est autorisée, on l’appelle « Terrain des Cerfs », ou la nature est autorisée pour les cultures vivrières, cette partie est exploitée par les Ecolonomistes. Le Volcan est la capitale des Terres de Cendres, c’est une gigantesque ville de métal. Il n’y a pas grand-chose à voir dans les Terres des Cendres, sauf peut-être le Hameau de l’Harmonie, se situant au sud de Volcan. Cette partie a toujours résisté aux destructions de la nature, pour des raisons inconnues, toujours des arbres poussent dans cette parcelle. Les Gardes Pompiers protègent cette zone contre toute intrusion et attaque, en effet, les Druides y vivent, mais encerclés. Il y a un astroport bien connu, Bihrq… Gireosre : La terre des … Ecolonomiste. Un petit continent, mais entouré d’une multitude d’iles. Le Gireosre est en soi très intéressant, partout en fait. Le Cascades des Valkyries sont un régal pour les yeux, tombant d’une centaine de mètres, on aperçoit derrière la cascade, la cité cascade Valkyros, utilisant l’énergie de chute de l’eau comme énergie. La cité flottante de Nymphros, flottant dans un grand lac. Les Plaines d’Hermos, grandes plaines, avec en leurs centres, la capitale Hermos, rencontre de trois fleuves. Le Panthéos (oui, copiée sur le Panthéon), est une ville ancienne Druide, reconvertie en ville plus moderne mais ne reconnaissant pas l’autorité des Ecolonomistes. Elle est dans les montagnes de Ryorsk. La plupart des îles sont en proie à des batailles avec les Druides ou les Réformateurs. Les Grandes Ronces sont des systèmes de défenses, décrites plus loin. Les Dix Saisons : Le dernier continent, le plus petit. Presque personne n’y vit, mais c’est une curiosité. Un gigantesque arbre au centre, le plus grand de l’univers, cinq cents mètres. Autour, une brume épaisse. La bas, le temps est extrêmement changeant, ne répondant à aucune loi climatique connue. C’est pour cela qu’on l’appelle Dix Saisons, il y a plus de saisons que l’on ne le croit. Certains disent que c’est le tombeau des dieux, mais c’est qu’un grand arbre… Pourquoi personne n’y vit ? Il n’y a pas de plages, seulement des grandes falaises, et avec la brume et le climat changeant, aucun astroport…

Systeme Politique

Réformateurs : Chaque Réformateur vote tout les 8 ans pour élir un représentant. Il y aura 80 représentants, les Freres de Feu. Ils formeront 8 groupes, et chaque année les Freres de Feu choisissent un groupe. Ce groupe dirigera le pays d’une main de fer (Pouvoir exécutif et législatif), s’appuyant sur la Table d’Or pour le coté financier… Cette dernière regroupe les 39 patrons les plus riches des Réformateurs. Cela ne pose pas de problème important, la plupart des partis politiques se ressemblent, et ne changent que sur la forme. Il y a un trois Généraux Suprêmes, élus à vie par les Frères de Feu. Ces derniers dirigent l’armée, et la justice. L’armée des Réformateurs sont les Gardes Pompiers, particularité des Réformateurs. Les magistrats sont nommés par les Généraux Suprêmes.

Druides : Les Sages dirigent la communauté Druide. Ils ne sont pas un nombre précis. En effet, pour devenir Sage, il faut faire suivre un enseignement, par un Sage la plupart du temps, un enseignement de 20 ans… Les Sages vivent dans le même bâtiment, StoneBay. Ils votent les lois, les font appliquer, jugent etc… Bref un pouvoir totalitaire. Les Sages peuvent choisir de rejeter un Sage de StoneBay, ou d’en acceuillir un autre. Le peuple peut s’exprimer une fois toutes les 24 jours, à l’aide d’un grand forum. Mais c’est tout. L’armée est dirigée par deux Sages, nommés par l’ensemble des Sages. L’armée des Druide s’apelle les Guerriers Lierres (en rapport avec la plante envahissante). C’est une société extremiste, comme les réformateurs, ou la discussion n’est qu’illusion. Mais la plupart des personnes appartenant à cette communauté sont des extremistes, donc il y a peu de problemes encore une fois.

Ecolonomiste : Le pays des Ecolonomiste est divisé en 15 zones. Tout les dix ans, trois représentants de chaque zone sont élus par les habitants de la zone. Ces derniers forment la Cellule de Décision. Cette dernière élit un chef, le Vizir. Ensuite, un Premier est tiré au sort parmis la cellule de Décision. Tout les 5 ans, parmis la population des Ecolonomistes, une assemblée de 430 personnes est tirée au sort, elle n’a que très peu de pouvoir, surtout pour montrer ce que veut le peuple, enfin une partie. C’est d’ailleurs cette assemblée, L’Ragorsk qui élit 30 Juges parmis une liste de magistrats.

Economie

Ressources Naturelles Les Druides ont une terre très fertile, avec un sous-sol riche, beaucoup de bois, mais rien d’exploité. C’est pour cela que les Réformateurs cherchent à prendre le contrôle du maximum. Les Réformateurs ont quelques mines, un sol pas très fertile. Les Ecolonomistes ont peu de mines, mais beaucoup de plantes rares, bois, etc…

Industrie

C’est le gros point fort des Réformateurs. Ils vendent l’exploitation de parcelles de terres aux industries dites sales, ayant un systeme très laxiste concernant la pollution. Mais ils exigent un loyer en nature important. Ils ont une industrie agro-alimentaire assez développé, grace aux exploitations sur Gireosre et aux liens avec les Ecolonomistes. Ces derniers vendent beaucoup de haute-technologie propres, et des denrées alimentaires brutes aux industries sales des Réformateurs. Bizarrement l’industrie pharmaceutique n’a pas connu de véritable essor dans ce peuple vivant dans la nature et la cité… Ils vendent pas mal d’energie propre, produite à partir du Mak, énergie terrestre peu connue… (oui FF7…)

Services

Les Réformateurs vendent des services de « Dénaturalisation », ce qui n’a pas beaucoup de succès, mais ils persistent… Ils refusent le tourisme, et les loisirs trop « naturels ». Les Ecolonomistes vendent leurs recherches, des sytemes d’adaptation d’industrie aux normes de pollution, et commencent dernièrement le tourisme, meme si les Druides refusent… Certains Druide proposent des services de Naturalisation, pour contrer les Réformateurs, et aussi des conseils… Bref peu de contact avec le monde extérieur.

Situation Economique

Les Réformateurs sont peu riches, ils consomment aussi vite qu’ils produisent. Ils ne cherchent pas le profit, mais juste l’exploitation maximum. Si les mentalités changent, les Réformateurs pourraient etre une puissance économique majeure alors que pour l’instant ce ne sont que des super consommateurs… Les Ecolonomistes ont choisis le respect de la nature. Il leur a fallu du temps pour grimper, mais ils sont maintenant dans une situation économique assez bonne. C’est un pays riche, du moins pas trop pauvre…

Particularités

Réformateurs

Les Gardes Pompiers sont spécialisés dans la pyromanie… Ils peuvent vous mettre le feu à tout et n’importe quoi. Ils sont connus pour leur férocité, et aussi leur docilité. Certains disent que la plupart des anciens de l’Oméga ont rejoint ce régime totalitaire. L’arme de prédilection des Réformateurs est le Napalmale. Ce dernier crame et rend incultivable…

Druides Le Bosquet est un régal pour les yeux, si vous arrivez à y accéder. En effet, afin d’arriver sur le continent des druides, il faut aller sur Gireosre et demander à l’ambassade des Druides un visa, très dur à obtenir… Sinon, on risque d’etre abattu si l’on n’a pas ce visa sur l’ile des Druides. Donc le Bosquet… Des arbres gigantesques, creusés, et adaptés. La ville est totalement en hauteur, des véritable pont supportant la plupart des charrettes ont été construits entre tout les arbres. Le haut des cimes est reservés aux Guetteurs, le bas est quand à lui plus « commercial », dans l’échange de bien entre Druides. Au centre du Bosquet, il y a un gigantesque arbre, StoneBay… Les Guerriers Lierres sont spéciaux aussi. Ils n’ont pas d’uniforme, leur arme de prédilection est la lance énergetique. Ils sont anormalement forts… Ils sont féroces, et ne sont pas connus pour leur grand sens du dialogue… Certains disent qu’ils ont en eux la force de Gaya, mais ce sont surtout des breuvages bizarres des Pretres. Les Pretres ont choisi de continuer le culte en Gaya. Ce sont des personnes respectées sur toutes les Terres Oubliées. Les Guetteurs sont à la fois guerriers et facteurs, ils sautent d’arbres en arbres et se déplacent aussi vite que le vent selon certains dires… Ils sont dangereux, on ne sait jamais si un Guetteur vous regarde prêt à vous étrangler avec une liane… Les Vireosm sont des montures spéciales. Ils ressemblent à des kangourous terrestres, ils sont visibles que dans ces terres, et d’excellentes montures, capables de grimper aux arbres.

Ecolonomistes Ils ont développé un culte du Propre, de l’Ecologie. Les tristement connus Garde du Sol sont un bon exemple des abus de ce culte. Ils chassent les pollueurs, et dans la plupart du temps, ils n’ont pas le droit à un procès. Les Gardes du Sol sont aussi la principale force armée des Ecolonomistes. Leurs armes de prédilection sont les fusils à plasma propre et les fouets. La trouvaille la plus connue des Ecolonomistes est le Turbojet à Mak. Un vaisseau totalement propre propulsé grace au Mak, énergie terrestre. Le Mak ? On ne connaît pas vraiment sa provenance, les Druides disent que c’est le sang de Gaya, et donc cherchent à stopper tout gisement. Mais cela reste un excellent combustible, proche du pétrole, mais bleu clair. Il y aurait des pages à écrire sur les technologies propres des Ecolonomistes

Ceres

Central City Cette ultrapôle a été construite à proximité du pénitencier de Ceres. Elle est très vite devenue le centre de l’astéroïde, passage incontournable. Cette ville est, comme presque toutes les ultrapôles de la Voie Lactée, immense, polluée (le dôme et les plates-formes purificatrices ne parviennent pas à nettoyer l’atmosphère urbaine) et sinistre. Cette ville a la particularité d’être bâtie en niveaux : les plus hautes classes vivent dans les niveaux supérieurs tandis que les masses pauvres vivent dans les niveaux inférieurs et même souterrains. Ces niveaux inférieurs sont sans doute les lieux les plus dangereux et les plus glauques de toute la galaxie. Ils sont le repaire des mafias en tous genres, ainsi que d’un insaisissable réseau de soutien, dit-on, aux évadés du pénitencier.

Cérès est un astéroïde qui au cours du 21 ème siècle sera pas mal exploité. Vers 2015, la première mine sur Cérès est ouverte. Les minerais y sont abondants et la première Brigade Minière de Clone est crée en 2017. Contrairement à Wezen, la Terre garda le contrôle de cette astéroïde et depuis que Wezen a obtenu son indépendance, le gouvernement est encore plus dure et implacable sur Cérès. Une partie de Cérès depuis dix ans de plus est un centre pénitencier pouvant accueillir plus de 100000 prisonniers.
Contexte et histoire

L’astéroïde Cérès, autrefois un pénitencier et un complexe minier, est aujourd’hui un comptoir très couru de la piraterie au long cours.

Central City, ravagée par les guerres sombres, fut reconstruite avec les moyens du bord. Sorte de bidonville interstellaire, elle est le plus grand coupe gorge et le plus grand marché noir de l’Univers. De plus on peut apercevoir à plusieurs points de Central City d’immenses tourelles de défense mobiles rouillées et hors d’état de fonctionnement, vestiges de l’aide apportée par l’AR et souvenir de la lutte encore vivace dans les mémoires malgré les siècles. On dit que ces tours jadis envoyaient vers le ciel une foudre si puissante qu’elle traversait plusieurs vaisseaux ennemis à la fois et qu’elles ont pour partie contribué à la victoire. Hélas elles tombent en poussière et personne n’a jamais pu en comprendre le fonctionnement et l’état de décomposition est si avancé qu’aujourd’hui toute analyse est impossible. Il n’en demeure pas moins qu’elles sont considérées comme de véritables monuments.

La ville et l’astéroïde toute entier sont aujourd’hui tenu par les clones. Ils surent profiter du chaos général il y a 200 ans pour prendre les armes et défendre leur vie par eux même.

L’Arche Résistante, sous l’impulsion de Loki le malheureux, avait fini par donner des armes et des véhicules aux différents peuples pour qu’ils puissent survivre à la terrible Invasion de Métal. Les clones tirèrent partie de ces armes mais aussi de la connaissance approfondie de l’astéroïde et de ses multiples galeries pour mener une guérilla sans merci durant laquelle nombre des leurs périrent. Jusqu’à ce que finalement ils parviennent à repousser l’ennemi définitivement. De nombreux récits, des légendes, illustrent encore aujourd’hui la bravoure des clones et leur esprit de courage et de sacrifice. Et ils sont devenus un peuple fier de son courage et de son indépendance. Ils ont rapidement déclaré leur indépendance y compris vis-à-vis de Wezen avec qui ils entretiennent toutefois quelques relations sinon amicales, au moins de respect. Les relations sont plus tendues avec Mars qui reconnaît volontiers l’Etat Cérésien mais voit d’un assez mauvais œil la proximité de ce pôle de délinquance.

Leur défense contre tout oppresseur est devenu une inquiétude primordiale du peuple de Cérès qui a développé une culture militariste et d’autodéfense très forte, de plus leurs relations plus que cordiales avec les pirates leur assurent une protection suffisante contre l’ingénu qui voudrait venir faire la guerre. Un service militaire obligatoire de 5 ans, au moins une arme par foyer, une culture où la liberté est également un concept quasi sacré avec une législation extrêmement souple et dont les malfrats de tout poil ont su tirer parti…

Peuple et Gouvernement

Gouvernement

Cérès est divisé en 15 districts, régis par un maire élu pour 5 ans chargé de la vie et du bien-être des habitants et commerçants et un shérif nommé par le maire, chargé de faire respecter l’ordre à l’aide d’une milice de shérifs adjoints bénévoles et professionnels. Il n’y a pas de véritable législation commune à tous les districts. Chaque district possède sa propre législation votée en conseil municipal. Toutefois seuls les accords commerciaux et les ententes avec les Guildes, ainsi que la loi anti-esclavagiste pour des raisons historiques, sont unanimement respectées dans tous les districts.

Les Maires se réunissent au Conseil Interdistricts pour voter les accords avec les guildes marchandes et pirates, et les accords commerciaux avec les autres planètes. C’est aussi le Conseil Interdistrict qui peut décider d’entrer en guerre et de faire intervenir leurs forces. Le Conseil est présidé selon une rotation. Le Président qui décide de l’ordre du jour et fait autorité sur le temps d’expression de chacun ainsi que sur la mise en application des traités et décisions prises en Conseil ainsi que des relations diplomatiques est en place pour 1 an.

Peuple

Le peuple de Cérès bien qu’essentiellement composé de clone est composé d’une population très hétéroclite. Humains dont les ancêtres se sont réfugiés suite à la destruction de la Terre, Ghuls, Nodesans, Schés, Galapags… Toutes les races sont représentées à ce carrefour commercial underground où tous les gibiers de potence de l’Univers viennent se rencontrer et négocier leurs prises. Chasseurs de prime, pirates mafieux de tous poils se côtoient dans une atmosphère bigarrée et haute en couleur. Sous les dômes d’acier, au milieu des baraques miteuses pleines de néons les Shérifs et leur milice sillonnent les rues. Si les rixes ne sont pas rares dans les bars et autres lieux de rencontre, les cérésiens apprécient toutefois leur tranquillité et répriment sévèrement les éléments perturbateurs. De même ils défendent avec ardeur leur lune contre quiconque voudrait les agresser.

Economie

On a l’habitude de dire que quoique l’on désire, on le trouve à Central City… C’est vrai en grande partie. Carrefour spatial incontournable, la mégapole est le siège de nombreux négociants, certains honnêtes, d’autres beaucoup moins… L’économie parallèle demeure la principale de Cérès faisant la fortune de nombreux truands mais aussi des clones hauts placés qui pour négocier les accords avec les guildes clandestines ne sont pas contre quelques pots-de-vin…

Armée

L’armée de Cérès est extrêmement réduite en moyens. Tous les clones savent combattre depuis leur plus jeune âge et un service militaire obligatoire de 5 ans en fait l’armée la plus nombreuse en hommes de la Voie Lactée après les Galapags. Toutefois les moyens technologiques sont plus que minimalistes et la flotte spatiale quasi inexistante. En fait, leurs accords avec les pirates les assurent d’une protection suffisante contre les agressions extérieures. Les pirates auraient trop à perdre si Central City tombait. De plus, au fil du temps, ils y ont souvent fondé leur foyer, se métissant avec les locaux,… Et il y a toujours suffisamment de vaisseaux pirates dans le spatioport pour assurer la défense de l’endroit face par exemple à une offensive conjointe du Projet Terre et de Mars qui voient d’un mauvais œil la proximité avec un Etat mafieux (mais aussi l’essor économique grandissant de Cérès… La jalousie est un vilain défaut…)

Terre

  • Noms : Terre * Etoile : Soleil
  • Période : 365 jours *Durée d’une journée : 24 h terrestre
  • Diamètre : 12756 km
  • Températures : (moy : 14°C)
  • Satellites : La Lune

La Terre est assez similaire à celle connu dans les années 2000, d’un point de vue géographique, mais elle est beaucoup plus polluée et urbanisée

New-York est la nouvelle capitale Fédérale. C’est là que se trouve le building présidentiel et tous les centres ministériels. New-York est une ville immense et appartient à la catégorie des ultrapôles, mégalopôles si gargantuesques et tentaculaires que l’on a du inventer un nouveau mot pour les nommer. Elle est très polluée, très sombre et surpeuplée. Elle est toutefois grouillante de vie (si l’on peut dire) et c’est ce qui fait son charme.