Gawaine

grand, brun, avec ses yeux sombres et brillants, Gawaine donne l’impression de connaître parfaitement son chemin et les choix qu’il doit faire. Sa jeunesse contraste avec la dure vie qu’il a menée et il a acquis une grande expérience en voyageant dans de nombreux mondes. Né il y a 17 ans, Gawaine était né d’une union plus qu’étrange : d’un père humain et d’une mère vampyr. Sa mère était la grande prêtresse d’un ordre religieux voué au culte de l’Obscur, son père un mercenaire à qui on avait confié la tâche d’anéantir cet ordre. Les charmes troublants de Shae, la prêtresse, eurent raison d’Arken le guerrier. S’unissant dans un tourbillon d’amour et de sang, les deux amants touchèrent à la mort, celle d’Arken, comme à la vie, celle de Gawaine. Il fut donc élevé parmi cette communauté de vampyrs, bien que tout portait à croire qu’il avait hérité des caractères humains de son père. Lorsqu’il eut six ans, un groupe de chasseurs de primes vint à son tour tenter d’exterminer le culte de l’Obscur. Sauf que cette fois-ci, la mission n’échoua pas. Shae mourut dans la bataille, et Gawaine fut emmené par les envahisseurs jusqu’à une planète lointaine. Il apprit pendant plusieurs années le maniement des armes et les tactiques des meilleurs guerriers. Il n’avait que peu de souvenirs de sa mère, car il avait été isolé d’elle dès son plus jeune âge, la grande prêtresse ayant une soif de sang plus forte que la raison. De plus, il ne se sentait aucunement lié aux vampyrs, de par sa nature humaine. Ce n’est qu’au début de son adolescence que Gawaine perçut des changements dans son métabolisme. Assez beau et athlétique, Gawaine possédait un charme particulier, et il aurait fallu connaître ses origines pour comprendre d’où lui venait ce don d’attirer à lui les personnes du sexe opposé. En effet, Gawaine comprit que la soif de sa mère, aussi bien sanguine que sexuelle, lui avait été transmise alors qu’il vécut une expérience à sa grande surprise il avait jugée la plus excitante de sa vie. Sang, sexe, dans les gênes de Gawaine ces deux éléments étaient liés. Lorsque Gawaine entrait en érection, ses facultés de vampyr se réveillaient : ses canines s’allongaient, sa force se décuplait, et son attirance envers les femmes devenait sans pareille. Trouvant au début ce petit jeu amusant – faire l’amour, tuer, se nourir du sang, et recommencer avec chaqe jeune femme – Gawaine ne comprit la gravité de ses actes que lorsqu’ils furent découverts et que le Demi-Vampyr fut banni du monde où ses protecteurs l’avaient emmené. Il a vécu beaucoup d’aventures dans des endroits variés, et après de longs mois de méditation, se décida à exclure de sa vie tout contact féminin, ne serait-ce que lointain. Cumulant sa rage dans ses muscles, Gawaine est aujourd’hui à son tour chas

[ Note Hors-Jeu : je vais utiliser, pour fluidifier le texte, un vocabulaire propre à l’escrime médiévale. Je te l’explique ici afin que tu puisses suivre

  • Parti : coup circulaire de bas en haut frappant le milieu du crâne de l’adversaire. S’il va dans le sens contraire dans les parties génitales, on dit que c’est un « parti renversé ».
  • Coupé : coup circulaire horizontal frappant au niveau de la hanche à droite (dextre) ou à gauche (senestre). Lorsque le coup est porté au niveau du coup, on parle de « coupé tête ».
  • Tranché : coup circulaire frappant de l’épaule gauche à la hanche droite (représentatif des personnages des jeux de cartes, « tranchés » diagonalement).
  • Taillé : coup similaire au tranché, mais partant de l’épaule droite à la hanche gauche de l’adversaire. S’il est de sens contraire, on le nomme « taillé renversé ».
  • La lame est à double-tranchant. Par défaut, on frappe avec le tranchant situé du côté extérieur aux mains. Si l’on frappe avec le tranchant intérieur, le coup est dit « inversé ».
  • Lorsque le coup est arrêté lame contre lame, on parle de « parade ».

Garde cette note sous la main, elle me servira pour tout le reste de l’aventure !]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *