Magel

Population : 10 milliards d’habitants Capitale : Ahzuwd Régime : sous tutelle ghule provisoire Dirigeant : Seigneur Tezcat

  • Paysage : Assez semblable à celui de la Terre bien que la température y soit un peu plus fraîche. La région la plus densément peuplée est celle d’Ahzuwd (cf. carte sur le site) avec au sud (non visible sur la carte) la Voie Côtière s’étendant le long d’un vaste océan.

Beaucoup de satellites et de stations orbitales de toutes sortes (habitations, commerciales, scientifiques, militaires, etc.) dont une hébergeant plus d’un million d’habitants.

  • Description : Cette planète est l’une des plus développées de l’Univers, elle est connue pour la qualité de ses vaisseaux, la puissance (déclinante) de son économie qu’elle devait principalement à l’OC et ses explorations.
  • Villes importantes :

Ahzuwd Mégalopole de près de 30 millions d’habitants, très développée et oppressante par sa démesure. Elle est découpée en 9 secteurs principaux disposant pour 8 secteurs de leur propre astroport. Le quartier de l’Eclipse est situé dans l’ombre permanente de gratte-ciel et est considéré comme étant le repère de la Mafia locale et en règle générale de tous ceux qui souhaitent se faire oublier, la police s’y rend rarement. Le quartier des Affaires est l’équivalent de Manhattan ou de la City de Londres, les grandes multinationales de la galaxie y ont leur siège, c’est également là que se trouve le gigantesque complexe de l’OC dont on peut apercevoir au loin les tours se détacher des autres gratte-ciel. Le quartier de la Couronne est quant à lui fréquenté par la noblesse impériale, on y trouve le Palais Impérial d’inspiration gothique, la tour des Inquisiteurs d’Ahzuwd et la plupart des grandes administrations et des ministères magellans. Alicarne Métropole de 5 millions d’habitants située le long de la Voie Côtière de l’autre côté de la longue chaîne montagneuse de Calmka. Anciennement ville franche propriété de l’OC, elle fut ensuite remise au terme d’un traité de paix au Peuple de la Mer qui l’administre encore aujourd’hui. C’est une ville essentiellement tournée vers la pêche et le tourisme, elle est le siège d’Overseas Tour. Elle est dirigée par Khandar, un grand chef tribal très respecté par les siens pour ses faits d’armes. Elle a accueilli beaucoup d’immigrés du Peuple de la Mer depuis qu’elle lui appartient et souffre de surpopulation et de chômage. Arima Métropole s’étendant sur une île située dans un grand archipel dans le principal océan de Magel. L’île compte environ 10 millions d’habitants, c’est la capitale du Peuple de la Mer. Les bâtiments sont peu élevés et l’architecture traditionnelle rustique fait penser à des habitations polynésiennes mais en plus moderne. Il y a beaucoup de palmiers et de grandes plages de sable blanc s’étendant à perte de vue. Elle est dirigée par le roi Nerrey, souverain du Peuple de la Mer.La vie y est douce et calme mais la population est assez pauvre par rapport au reste de Magel, la famine a souvent poussé la population à l’exil par le passé. Calmka Métropole de 10 millions d’habitants située au sud-ouest d’Ahzuwd dans une zone montagneuse. Son architecture est de type néo-féodale, la plupart des bâtiments datent du Moyen-Age de Magel et les rues sont assez étroites, on y circule encore souvent à cheval. La cité est tout de même moderne et entourée de hautes murailles la séparant de ses faubourgs. Elle est dirigée par une reine, la couronnale Morane qui dispose d’une armée de mages de combats réputée partout à travers Magel. Un festival de magie est organisé chaque année. Les montagnes entourant la ville sont souvent enneigées et très dangereuses, fréquentées par les membres de la Guilde des Esclavagistes de Calmka qui capturent les voyageurs imprudents. Nyt Métropole de 10 millions d’habitants située au sud-est d’Ahzuwd au bord du grand lac de Nyt. Il s’agit d’une cité lacustre moderne et romantique à l’architecture semblable à Venise avec de nombreux ponts, on y circule beaucoup le long de ses vastes canaux. Une partie de la cité est construite sur pilotis, s’étendant jusqu’à un grand phare qui sert en fait de tour de contrôle pour l’astroport de la ville. Elle est dirigée par une reine, la doge Astrid qui dispose d’une flotte de vaisseaux connus pour leur vitesse et leur force de frappe. Un grand carnaval est organisé chaque année (mois de février-mars). Un quartier nommé les Bas-fonds est le repaire de la pègre et en particulier des membres de la Guilde des Voleurs de Nyt, on peut à peu près tout y trouver mais on est pas sûr d’en ressortir vivant, la police s’y rend rarement.

La Guerre Noire toucha durement Magel. Nœud de nombreuses intrigues politiques et dissensions entre différentes organisations plus ou moins occultes, la société de cette planète vit le lien ténu qui la maintenait unie, voler en éclat. Après le départ officieux de Loki au bénéfice de l’Empereur Duncan à la tête du Consortium, les tensions montèrent encore d’un cran alors que la guerre contre le Peuple de la Mer faisait rage. Puis la Guerre d’Ombre et la guerre de Métal éclatèrent. Et à l’obscurité et au fer succédèrent le sang et les larmes. Un vent de panique finit par disloquer les patries, et à l’aube d’une nouvelle ère, Magel était retournée à un féodalisme primaire. Tandis que le Consortium s’était divisé en plusieurs entités commerciales. Certaines légales, d’autres affiliées à la piraterie. Les Inquisiteurs et les Mages de Calmka perdirent subitement leur puissance magique alors que le fantôme à la tête des Inquisiteurs retourna, dit-on, aux limbes dans des circonstances mystérieuses. Toutefois, bien qu’affaiblis, ils s’unirent à des organisations occultes, mafieuses pour garder de l’influence sur ce monde. De même pour la Confrérie des Glaces qui conserva une grande influence chez le Peuple de la Mer après l’aide qu’elle apporta à ce Peuple durant la guerre contre Calmka et ses alliés. C’est sans doute l’ordre de mages à avoir le moins évolué après les différentes guerres. Les Seigneurs de l’Ombre s’éclatèrent en différents groupes, après avoir été tour à tour privés de Loki et de Zéfrée à leur tête, des groupes à l’idéologie différente et gardant chacun une partie des pouvoirs donnés par Loki avant la grande évaporation des fluides magiques. La nouvelle situation bénéficia grandement aux Guildes mafieuses de Magel dont les Voleurs de Nyt qui s’éclatèrent sur toute la planète tout en gardant une entente cordiale entre ses différentes factions. Les Esclavagistes de Calmka, autrefois alliés des Voleurs à l’occasion de la guerre contre le Peuple de la Mer durent se replier à l’intérieur des terres et abandonner les montagnes de Calmka fief séculaire de cette organisation. La nécessité de ce changement de territoire déclencha une guerre mafieuse entre les deux Guildes devenues concurrentes. Une guerre qui fait toujours rage à ce jour et dont les populations des différents royaumes font régulièrement les frais. Une guerre émergée mais aussi en grande partie souterraine en jeu d’influence et de corruption à travers les différents royaumes.

Géographie

Planète autrefois fertile, à l’environnement proche de celui de la Terre avant qu’elle ne soit détruite, Magel a profondément pâtie des guerres qui se sont succédé sur son sol. Armes chimiques, biologiques, déchaînement d’énergies magiques, provoquèrent de grandes et rapides mutations dans la flore et la faune, notamment dans les anciennes zones de combat proches des océans. La végétation est devenue hostile en grande partie et d’étranges animaux hantent les jungles recouvrant le littorale, tandis que le ciel autrefois bleu est désormais mauve et irisé, effet secondaire de l’utilisation d’une arme aujourd’hui oubliée mais qui modifia la structure de l’atmosphère de manière notable sans pour autant la rendre toxique pour l’homme (l’oxygène et le gaz carbonique sont toujours en quantité suffisante, ce sont les molécules d’azote qui semblent avoir été modifiées). La capitale est toujours Azhuwd, ville détruite en grande partie mais reconstruite depuis sous l’impulsion des descendants de l’empereur après les guerres du chaos. Forcément moins high tech que dans son passé glorieux, mais toutefois munie d’une architecture s’élançant vers le ciel et de puissantes défenses, symboles du pouvoir impérial. Mais la splendeur d’Azhuwd a désormais des rivales dont la cité lacustre de Nyt et Alicarne, ainsi que la capitale du Peuple de la Mer aujourd’hui reconstruite, ressurgie de ses cendres et rebaptisée Jaheira, en souvenir de la légendaire femme de Loki dit souvent le malheureux mais ici plutôt connu comme le Valeureux qui fut frappée d’un destin tragique à force de sacrifices envers son peuple. Calmka a elle, perdu son rayonnement, annexée par le Peuple de la Mer qui la tient toujours d’une main de fer depuis 200 ans. La loi martiale n’ayant jamais été levée dans cette ville où malgré tout, une résistance de plus en plus grande semble émerger…

Politique

Politiquement, Magel est plongé dans un imbroglio de petits royaumes se faisant la guerre régulièrement pour agrandir leur territoire ou leur influence dans un jeu complexe d’alliances officielles et officieuses, de trahisons. Bref, la grande et puissante nation que fut Magel est plongée dans un régime féodal des plus primaires. Les guerres avaient fait beaucoup de perte parmi l’aristocratie de ce monde et en fait de nombreux « royaumes » sont en réalité des républiques ou d’autres sortes de régimes. Mais la plupart reste tenue par des seigneurs Magelliens ou de hardis leaders qui se sont arrogé le titre de noblesse en ces temps troubles. En cas d’agression extérieure, ils sont censés se réunir sous la seule bannière de l’empereur, descendant du légendaire Duncan dont le fief se situe sur l’ancien royaume d’Azhuwd. Mais la perte de pouvoir et d’influence de l’empire sur d’autres fiefs font de l’empereur l’égal d’autres puissants royaumes comme Nyt ou celui du Peuple de la Mer qui détient le contrôle de toutes les mers et de tous les ports. Un rapport d’égalité qui incite de plus en plus certains royaumes à ne plus reconnaître le serment d’allégeance à l’empereur. Le Conseil des Seigneurs d’Azhuwd qui est censé édicté les lois qui régissent la planète n’est pratiquement plus utilisé depuis la vague de chaos qui a secoué l’Univers hormis pour des périls menaçant l’ensemble de la planète. La plupart des fiefs édictant leurs propres lois. L’empereur bénéficie toutefois du soutien du Peuple de la Mer traditionnellement très fidèle à l’empire à cause de l’aide apportée par Duncan et Loki lors des différentes guerres à leur peuple, tel qu’il est recensé et noté dans les Chroniques des Marées Sanglantes rédigées par Hardurio le Téméraire, frère de Jaheira et second fils de Khandar le Brave pendant les événements sombres.

Economie et technologie

Magel mit du temps à se remettre de la tourmente au cœur de laquelle elle fut prise. Toutefois, les commerçants magelliens ont toujours eu de la ressource et du ressort. Les anciens membres du Consortium relevèrent la tête au lendemain de la guerre. Hagards, dispersés, et divisés par des différents idéologiques ou politiques, ils n’ont jamais pu s’entendre et refonder une nouvelle Organisation du Commerce ou un nouveau Consortium. Mais plusieurs alliances commerciales de tailles différentes se sont créées et se font une concurrence acharnée à l’image de celle qui oppose les royaumes de la planète : sans merci et ne reculant devant aucun moyen. Si les légendaires vaisseaux du passé ont définitivement été perdus, le peuple de la planète a toutefois hérité d’un grand savoir-faire en matière de construction et de réparation de vaisseaux intra et inter système, voire intergalactique pour les plus gros. On est malgré tout très loin de ce que furent les anciens vaisseaux et les plus rapides des supraluminiques mettent un mois pour rejoindre le Sculpteur là où, disent les anciens au fait des légendes du passé, il ne fallait que quelques secondes de voyage. Mais les scientifiques sont très sceptiques sur ces légendes qui tiennent plus pour eux du conte pour enfants et de plus les vaisseaux de conception magellienne sont déjà deux fois plus rapides que les autres vaisseaux. Magel est donc la seule planète à disposer encore d’un nombre assez important (800 tous types confondus) de vaisseaux pour commercer avec d’autres planètes, dans d’autres systèmes ou d’autres galaxies, amenant une certaine prospérité économique qui est toutefois parasitée par les guerres intestines entre royaumes et organisations. Le commerce de vaisseau est prohibé par l’Empire pour empêcher d’autres mondes de se doter d’une flotte capable de concurrencer la flotte magellienne. Mais l’Empire n’a que peu d’autorités et certains royaumes se laissent séduire par de l’argent facilement gagné. Certains ingénieurs se laissent aussi tenter par l’appât du gain et émigrent vers d’autres mondes ou rejoignent des arsenaux clandestins de pirates sur la face cachée de Lema ou ailleurs.

Force militaire

Chaque royaume dispose d’une armée formée et aguerrie d’engagés mais aussi de mercenaires, ainsi que de quelques vaisseaux atmosphériques. Les royaumes les plus puissants disposent même de vaisseaux militaires proche espace pour les guerres inter royaume, jalousement gardés dans des arsenaux-bunkers secrets dont ils se servent pour tenir à distance les voisins belliqueux. Une force de dissuasion bien ténue face aux alliances passées entre les royaumes et certaines organisations commerciales, de pirates ou mafieuses. Les organisations commerciales possèdent en effet chacune des vaisseaux équipés pour le combat spatial et espace-sol pour combattre les pirates et organisations ennemies et leurs alliés. Toutefois les organisations commerciales ne s’engagent que rarement dans les conflits politiques à moins d’y voir un intérêt suffisant ou de négocier un prix que peu de royaumes se sentent prêts à payer. De toute façon les organisations commerciales ont tout intérêt à laisser les royaumes régler leurs problèmes entre eux et à maintenir cet état de conflit perpétuel dont elles bénéficient en leur vendant des armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *